Réception d'un bien immobilier neuf : déroulement de la procédure de livraison

 

Déroulement de la livraison de la maison neuve ou appartement neuf : l'état des lieux contradictoire 


La remise des clés nécessite la présence du promoteur immobilier et du maître d'œuvre (ou de leurs représentants). Si vous êtes dans l'impossibilité de vous y rendre, il est possible de vous faire représenter par un proche. 

La livraison intervient après l'achèvement du logement. Ainsi, l'ensemble de la construction et des installations nécessaires à l'habitabilité du bien doivent être terminées. 
Par ailleurs, pour pouvoir être livré, l'immeuble doit être équipé d'un escalier et/ou d'un ascenseur permettant d'accéder au domicile. Il doit également disposer de parties communes dotées d'un éclairage. Le promoteur bénéficie d'un délai de parachèvement concernant les abords de la résidence et des parties communes. 

 

 

Plusieurs hypothèses de livraisons sont possibles

 

N°1 : L'ACQUEREUR accepte la livraison sans formuler aucune réserve. Il procède au règlement des sommes dues, les clés lui sont alors remises et il prend possession des lieux.

 

N°2 : L'ACQUEREUR accepte la livraison en formulant des réserves. Il procède au règlement des sommes dues, les clés lui sont remises et il prend possession des lieux. 
Dans les cas visés aux hypothèses n°1 et n°2 ci-dessus, la livraison des locaux sera constatée par le procès-verbal contradictoire. Le VENDEUR devra effectuer les travaux nécessaires pour la levée des réserves émises lors de la livraison à L'ACQUEREUR. Il s'oblige à mener ces travaux selon les règles de l'art, de telle manière qu'ils soient achevés dans les délais fixés au procès-verbal et au plus tard trois mois sauf dérogation des présentes. Par la suite, il sera établi un procès-verbal de levée des réserves.

 

N° 3 : L'ACQUEREUR refuse la livraison, considérant que l'IMMEUBLE n'est pas prêt à être livré au sens des critères ci-dessus définis et il ne prend pas possession des lieux et aucun règlement n'intervient. Un procès-verbal constatant le refus de livraison est établi. Dans ce cas et à défaut d'accord entre le VENDEUR et l'ACQUEREUR dans les 10 jours de ce procès-verbal sur les travaux dont la réalisation serait indispensable à la prise de possession tel que définie ci-dessus, ceux-ci dans les 10 jours de la constatation de ce désaccord, conviennent d'un commun accord de désigner un homme de l'art qui indiquera si l'IMMEUBLE est prêt à être livré au sens des critères ci-dessus définis, et dans la négative quels sont les travaux indispensables pour que l'IMMEUBLE soit livré au sens de ces mêmes critères. Étant précisé qu'une fois les travaux prescrits achevés, il sera procédé à une nouvelle livraison en présence de cet homme de l'art. 
Les frais nécessités par l'intervention de cet homme de l'art, et éventuellement par sa désignation par voie de référé, seront à la charge de L'ACQUEREUR ou du VENDEUR suivant que l'homme de l'art aura conclu ou non à la possible livraison de l'IMMEUBLE au sens des critères ci-dessus définis. Si l'homme de l'art conclut que l'IMMEUBLE est livrable, le paiement de la fraction de prix due à la livraison sera réputé dû depuis le jour auquel le VENDEUR aura convoqué l'ACQUEREUR pour l'établissement du procès-verbal contradictoire de livraison, avec application des pénalités de retard prévues ci-dessus. En toutes hypothèses, les charges, impôts et autres frais à la charge de l'acquéreur seraient dus à compter de la mise à disposition des locaux ou à la date à laquelle celle-ci sera considérée comme intervenue.

 

N° 4 : Au cas où l'ACQUEREUR ne répondrait pas à la convocation adressée par le VENDEUR, il serait mis en demeure par lettre recommandée avec accusé de réception. Et dans le cas où il ne serait pas présent ou représenté à la date fixée par cette seconde convocation, il serait réputé avoir pris possession des lieux et accepter la livraison. Le procès-verbal serait alors valablement établi par le VENDEUR seul, et signifié à L'ACQUEREUR auquel il serait alors opposable. Le paiement sera dû à dater du jour où le procès-verbal de livraison serait réputé valablement établi. Au cas où l'ACQUEREUR serait présent lors de la seconde convocation à livraison.

 


Suite de la remise des clés d'un bien immobilier neuf


Après la remise des clefs, il vous reste un mois pour déclarer toutes les malfaçons de votre logement. Si vous constatez des anomalies, envoyez sans perdre de temps, un état des lieux présentant vos réserves. Il doit être envoyé par lettre recommandée avec avis de réception au promoteur. Celui-ci dispose alors d'un an pour régulariser la situation.

 

 

Des garanties pour assurer le bon déroulement de la livraison

 

D'éventuels défauts de construction peuvent être vus après la remise des clés de votre logement neuf. Vous êtes alors couvert par plusieurs garanties que vous retrouverez au sein de cet article : « Quelles garanties pour les constructions neuves ? »